Voyage naturaliste en Namibie

Voyage naturaliste en Namibie - Parc National d’Etosha, Namutoni et Onguma Nature Reserve

C’est au célèbre Parc National d’ETOSHA qu’a été consacrée la dernière étape de notre voyage. Ce parc est situé au Nord-Est de la Namibie (Région de Kunene), à seulement 125 km de sa frontière avec l’Angola. Sa latitude est proche de celle de l’embouchure de la rivière Hoarusib dans l’océan Atlantique, là où s’était déroulé notre séjour précédent, autour du Shipwreck Lodge. Une fois rejoint l’air-strip où nous attendait notre avionnette, il ne nous a donc fallu qu’une bonne heure pour rejoindre ETOSHA depuis la Côte des squelettes.

Notre avionnette nous attendant sur un air-strip du désert du Namib.Notre avionnette nous attendant sur un air-strip du désert du Namib. Ce moyen de locomotion nous permit de réduire à 2h la durée de notre transfert à Etosha, au lieu des 2 jours qu'il nous aurait fallu pour rejoindre ce Parc en voiture depuis la Côte des squelettes.
Carte de la partie Nord-Ouest de la Namibie, situant le Parc National d'Etosha.Carte de la partie Nord-Ouest de la Namibie, situant le Parc National d'Etosha. Le Parc National apparait en haut et à droite de la carte, et l'on peut constater qu'il se trouve à la même latitude que l'embouchure de la rivière Hoarusib dans l'océan Atlantique. Et donc aussi que le Shipwreck Lodge qui nous avait hébergés les 3 jours précédents.
Carte du Parc National d'Etosha, Namibie.Carte du Parc National d'Etosha, Namibie. On peut constater que plus de la moitié de la partie visitable du Parc (partie droite) est constituée par le "Pan", un lac salé qui s'est asséché lorsque le trajet de la rivière qui l'alimentait s'est détourné du fait d'accidents géologiques. Ce n'est qu'à la fin de la saison des pluies que, certaines années, réapparaissent quelques grandes flaques salées. Sur la droite de la carte on peut localiser le secteur que nous avons visité (Namutoni).

Le Parc d’ETOSHA a été créé à partir d’une réserve de chasse constituée en 1907 par les Allemands, qui colonisaient alors la Namibie. Cette réserve couvrait initialement près de 100 000 km2. C’est en 1967 qu’elle a acquis son statut de Parc National, après que sa superficie ait été réduite à 22935 km2. Seul un tiers de ce Parc est accessible au public, dans sa partie Nord-Est constituée par un vaste lac salé aujourd’hui asséché presque toute l’année, le Pan d’Etosha (voir carte ci-dessus). Bien que sa surface ait été drastiquement réduite par rapport au projet initial, le Parc d’Etosha reste l’une des plus grandes réserves d’Afrique, et accueille 200 000 visiteurs par an. C’est une zone aride parsemée de buissons et d’arbustes, dans laquelle on a recensé 114 espèces de mammifères et 340 d’oiseaux.

Il n’était bien sur pas possible d’explorer tout Etosha pendant les 3 jours que nous avions réservés à ce site. Nous nous sommes donc cantonnés au secteur de Namutoni, siège par le passé d’un fort érigé par les colonisateurs Allemands. Détruit un temps par des guerriers de l’ethnie Ovambo, ce fort fut rapidement reconstruit. Situé à l’Est du Parc, le secteur de Namutoni avait pour nous l’avantage d’être proche d’un petit aéroport facilitant un transfert rapide depuis la Côte des Squelettes.

Pendant les 3 jours passés à Etosha,, nous avons logé dans le très confortable lodge « Onguma le Fort ». Entouré d’une réserve privée de 34000 hectares, l’Onguma Nature Reserve, ce lodge est située à la limite Est du Parc d’Etosha. La réserve privée qui l’entoure nous a permis d’en sillonner les pistes jusqu’aux dernières heures du jour, alors que les parcs nationaux ferment beaucoup plus tôt. La terrasse d’Onguma le Fort nous offrait par ailleurs jour et nuit une excellente vue sur un point d’eau proche, fréquenté à toute heure par de nombreux animaux venant s’y abreuver.

Le Pan d'Etosha vu de notre avionnette lors de notre arrivée depuis la côte des squelettes, NamibieLe Pan d'Etosha vu de notre avionnette lors de notre arrivée depuis la côte des squelettes, Namibie Au premier plan, que du sel à perte de vue, à l'exception d'une petite flaque d'eau à l'arrière-plan, probablement également salée. Plus en arrière encore, une savane semblant sèche et peu végétalisée.
Entrée du lodge Onguma le Fort, Etosha, NamibieEntrée du lodge Onguma le Fort, Etosha, Namibie En Herero, Onguma signifie lieu qu'on voudrait ne pas quitter! A travers cette entrée majestueuse, on aperçoit la terrasse du lodge, et derrière celle-ci l'entrée dans la réserve et le point d'eau.
Entrée dans l'Onguma Nature Reserve, Namibie, sous un ciel tourmenté.Entrée dans l'Onguma Nature Reserve, Namibie, sous un ciel tourmenté. Au loin d'épais nuages sombres et bourgeonnants font présager un orage. A noter une végétation encore verte dans cette partie périphérique de la réserve.
L'environnement aride de l'Onguma Nature Reserve lors de notre visite, tandis qu'un premier orage a éclaté dans le lointain, Etosha, Namibie.L'environnement aride de l'Onguma Nature Reserve lors de notre visite, tandis qu'un premier orage a éclaté dans le lointain, Etosha, Namibie. On se situait à la fin de la saison sèche, et la plus grande partie de la végétation était desséchée tant à Onguma qu'à Etosha. Comme lors de nos étapes précédentes, l'orage observé ce jour là à Etosha était l'un des tous premiers de l'année!
Coucher de soleil avec bosquet de palmiers Macalani (Macalani palm, Hyphaene petersiana), Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Coucher de soleil avec bosquet de palmiers Macalani (Macalani palm, Hyphaene petersiana), Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. La beauté des couchers de soleil qu'on peut observer dans l'Onguma Nature Reserve a contribué à sa réputation. La silhouette des hauts palmiers Macalani se profile sur la droite du cliché (pour plus d 'info sur ce palmier voir recherche par mot clef).
Coucher de soleil profilant une grande termitière dans l'Onguma Nature Reserve , Etosha, Namibie.Coucher de soleil profilant une grande termitière dans l'Onguma Nature Reserve , Etosha, Namibie. Un autre trés beau coucher de soleil. La termitière se situe juste au milieu de l'image.
Girafes d'Angola (Angolan ou Namibian giraffes, Giraffa cameleopardis angolensis), point d'eau de l'hotel Onguma The Fort, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Girafes d'Angola (Angolan ou Namibian giraffes, Giraffa cameleopardis angolensis), point d'eau de l'hotel Onguma The Fort, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. Sept Girafes d'Angola venues boire au point d'eau. Elles étaient en fait 12. Au centre une femelle adulte se distingue par sa plus grande taille et la plus grande longueur de ses "cornes" (ou plutôt ossicones selon leur vrai nom). Les autres girafes, plus petites, sont de jeunes femelles, à l'exception de l'individu de droite, plus grand et plus sombre, qui pourrait être un jeune mâle impubère.
Grands Koudous (Greater Kudus, Tragocephalus strepsiceros), femelle et juvénile au point d'eau de l'hotel Onguma le Fort,  Etosha, Namibie.Grands Koudous (Greater Kudus, Tragocephalus strepsiceros), femelle et juvénile au point d'eau de l'hotel Onguma le Fort, Etosha, Namibie. Les Grands Koudous sont de grandes et belles antilopes marquées aux flancs par des stries blanchâtres verticales et, pour le mâle adulte non visible sur ce cliché, par de longues cornes spiralées. Le juvénile, pour le moment plus petit que sa mère, est certainement un mâle, seul genre à porter des cornes chez cette espèce.
Gnous bleus (Wildebeest, Connochaetes taurinus) et Impalas (Impala, Aepyceros melampus) s'abreuvant au point d'eau du lodge 
 Onguma Le Fort, Parc National d'Etosha, Namibie.Gnous bleus (Wildebeest, Connochaetes taurinus) et Impalas (Impala, Aepyceros melampus) s'abreuvant au point d'eau du lodge Onguma Le Fort, Parc National d'Etosha, Namibie. Les Impalas, sur la photo roux et plus petits que les Gnous, sont les antilopes les plus répandues en Afrique. Au contraire des Gnous, seuls les mâles Impala portent des cornes.

Chacune des 3 journées passées à Etosha s’est déroulée selon le même schéma : départ d’Onguma le Fort à 6h15 pour rejoindre en 40 mn environ la porte Namutoni du Parc d’Etosha, qui n’ouvre qu’à 7h. Puis visite de ce secteur jusque 13h avant de rejoindre Onguma le Fort pour un brunch avec vue sur le point d’eau. Après un repos d’une heure, sortie jusqu’au coucher du soleil dans l’Onguma Nature Reserve, avant le diner en vue du point d’eau illuminé.

Le tableau ci-dessous détaille les espèces observées, ainsi que le nombre total d’individus de chaque espèce identifiès pendant les 3 jours passés sur place. Il permet aussi, dans une certaine mesure, de comparer les intérêts respectifs des 2 sites Namutoni et Onguma.

Tableau espèces et nombre d’individus observés en 3 demi-journées dans chacune des 2 Réserves d’ETOSHA visitées du 1er au 4 Décembre 2019

Espèce ( Noms Français, Anglais et Latin)
Ordre alphabétique
ETOSHA
Secteur de Namutoni
ONGUMA
NATURE
Dont vus au point d’eau du lodge Onguma TOTAL des 2 réserves

OISEAUX : 68 espéces

Agrobate du Kalahari (Kalahari scrub-robin, Cercotrichas paena) 3 3
Aigle ravisseur (Tawny eagle, Aquila rapax) 4 4
Alouette à nuque rousse (Rufous-naped lark, Mirafra africana) 2 2
Alouette fauve (Fawn-colored lark, Calendulauda africanoides) 3 3
Alouette sabota (Sabota lark, Calendulauda sabota) 4 4
Amarante du Sénégal (Red-billed firefinch, Lagonosticta senegala) 2 2
Autour chanteur (Pale-chanting goshawk, Melierax canorus) 9 3 12
Autour Gabar (Gabar goshawk, Micronisus gabar) 1 1
Autour sombre (Dark-chanting goshawk, Malierax metabates) 1 1
Autruche d’Afrique ‘Common ostrich, Struthio camelus) 41 41
Bateleur des savanes (Bateleur, Terathopius ecaudatus) 5 5
Bulbul brunoir (Red-eyed bulbul, Pycnonotus nigricans) 1 1 2
Calao à bec noir (African grey hornbill, Locopheros nasutus) 10 10
Calao d’Afrique du Sud (Southern red-billed hornbill, Tockus rufirostris) 6 8 14
Calao leucomèle (Southern yellow-billed hornbill, Tockus leucomelas) 3 1 4
Canard à bec rouge (Red-billed teal, Anas erythrorhyncha) 8 8
Chevalier aboyeur (Common greenshank, Tringa nebularia) 2 2
Chevalier culblanc (Green sandpiper, Tringa nebularia) 1 1
Choucador à épaulettes rouges (Cape glossy starling, Lamprotornis nitens) 17 3 20
Choucador de Meves (Meve’s starling, Lamprotornis Mevesii) 10 3 13
Cisticole grinçante (Rattling cisticola, Cisticola chiniana) 1 1
Coliou quiriva (Red-faced Mousebird, Urocolius indicus) 1 1
Corbeau pie (Pied crow, Corvus albus) 1 1
Courvite à double collier (Double-banded courser, Rhinoptilus africanus) 4 4
Drongo brillant (Fork-tailed drongo, Dicrurus adsimilis) 15 6 21
Echasse blanche (Black-winged stilt, Himantopus Himantopus) 1 1
Eurocéphale à couronne blanche (White-crowned shrike, Eurocephalus anguimitens) 8 8
Francolin à bec rouge (Red-billed francolin, Pternistis adspersus) 4 4
Francolin Huppé (Crested Francolin, Ortygornis sephaena) 3 3
Ganga bibande (double-banded sandgrouse, Pterocles bicinctus) 3 3
Gobemouche de Marico (Marico flycatcher, Melaenornis mariquiensis) 10 3 13
Gonolek rouge et noir (Crimson-breasted shrike, Laniarius atrococcineus 1 1
Grèbe castagneux (Little grebe, Tachybaptis ruficollis) 1 1
Guêpier à queue d’aronde (Swallow-tailed bee-eater, Merops hirundineus) 1 1
Gymnogène d’Afrique (African Harrier-Hawk, Polyboroides typus) 1 1
Héron cendré (Grey heron, Ardea cinerea) 7 7
Héron garde-boeufs (Cattle egret, Bubulcus ibis) 1 1
Hirondelle à ventre roux (Red-breasted swallow, Cecropis semirufa) 1 1
Hirondelle isabelline (Rock martin, Ptyonoprogne fuligula) 41 41
Mahali à sourcil blanc (White-browed sparrow-weaver, Plocepasser mahali) 2 2 4
Marabout d’Afrique (Marabout stork, Leptoptilos crumenifer) 2 2
Martin-pêcheur huppé (Malachite Kingfisher, Corythornis cristatus 4 4
Messager sagittaire (Secretary bird, Sagittarius serpentarius) 1 1
Moineau sud-africain (Southern grey-headed sparrow, Passer diffusus) 5 5
Oedicnème tachard (Spotted Thick-knee, Burhinus capensis) 1 1
Oie d’egypte (Egyptian goose, Apolochen aegyptiaca) 2 2 2
Outarde à miroir blanc (Northern black korhan, Afrotis afraoides) 6 6
Outarde houpette (Red-crested korhan, Lophotis ruficrista) 3 3
Outarde kori (Kori bustard, Ardeotis kori) 15 15
Perroquet de Meyer (Meyer’s parrot, Poicephalus meyeri) 1 1
Pie-grièche à poitrine rose (Lesser grey shrike, Lanius minor) 1 1
Pintade de Numidie (Helmeted guineafowl, Numida meleagris) 5 15 20
Pipit africain (African pipit, Anthus cinnamoneus) 3 3
Républicain social (Sociable weaver, Philetairius socius) 10 10
Rollier à longs brins (Lilac-breasted roller, Coracias caudatus) 2 2
Rollier varié (Purple roller, Coracius naevius) 1 1
Souimanga du Mariqua (Marico sunbird, Cinnyris mariquensis) 1 1
Sporopipe squameux (Scaly-feathered weaver, Sporopipes squamifrons) 1 1
Tisserin à tête rousse (Southern masked weaver, Ploceus velatus) 10 10 10
Touraco concolore (Grey-go-away bird, Crinifer concolor) 15 14 29
Tourterelle du Cap (Ring-necked dove, Streptopelia capicola) 13 13
Tourterelle d’espéce non identifiée 51 4 55
Vanneau armé (Blacksmith lapwing, Vanellus armatus) 3 3
Vanneau couronné (Crowned lapwing, Vanellus coronatus) 1 1 2
Vautour africain (White-backed vulture, Gyps africanus) 9 1 10
Vautour Oricou (Lappet-faced vulture, Torgos tracheliotos) 4 4
Veuve royale (Shaft-tailed whydah, Vidua regia) 3 3

MAMMIFERES : 17 espèces

Chacal à chabraque (Black-backed jackal, Lupulella mesomelas) 2 4 6
Dik-dik de Kirk (Damara dik-dik, Madoqua kirkii) 2 2
Gemsbok (Gemsbok, Oryx gazella) 35 3 37
Girafe d’Angola (Angola giraffe, Giraffa giraffa ssp angolensis) 11 43 12 54
Gnou bleu (Wildebeest, Connochaetes taurinus) 52 4 3 56
Grand koudou (Greater koudou, Tragelaphus strepsiceros) 6 9 6 15
Guépard (Cheetah, Acinonyx jubatus) 1 9 10
Hyène tachetée (Spotted hyena, Crocuta crocuta) 1 1
Impala (Impala, Aepyceros melampus) 128 37 20 165
Lion d’Afrique (Lion, Panthera leo) 3 7 10
Mangouste ou Mangue rayée (Banded mongoose, Mungos mungo) 8 8
Phacochère commun (Warthog, Phacochaerus aethiopicus) 2 2
Rhinoceros blanc (White rhinoceros, Ceratotherium simum) 1 1
Rhinoceros noir (Black rhinoceros, Diceros bicornis) 1 1
Springbok (Springbuck, Antidorcas masurpialis) 432 70 500 500
Steenbok (Steinbuck, Raphicerus campestris) 1 1
Zèbre de Burchell ou des plaines (Burchell’s zebra, Equus burchelli) 1200 37 12 1237

REPTILES : 3 espèces

Cobra du Cap (Cape ou Yellow cobra, Naja nivea) 1 1
Tortue leopard (Leopard tortoise, Stigmochelys pardalis) 1 1
Pelomeduse roussâtre ou Tortue à cou caché d’Afrique (Marsh terrapin, Pelomedusa subrufa) 1 1

Au total nous avons pu identifier dans les 2 réserves 87 espèces animales dont 68 d’oiseaux, 17 de mammifères et 3 de reptiles. Les chiffres respectifs étaient :

Il n’y a donc pas eu photo ! Bien que nous ayons beaucoup apprécié nombre des moments passés dans la réserve privée, le secteur Namutoni du Parc National s’avéra considérablement plus riche, avec particulièrement des concentrations d’animaux beaucoup plus importantes. Si nous devions visiter de nouveau ETOSHA, nous logerions dans le Parc National lui-même, de façon à y passer l’entièreté de notre temps.

Les Oiseaux d'Etosha (68 espèces)

ESPECES AQUATIQUES et APPARENTÈES

Nous ne nous attendions pas à observer beaucoup de telles espèces dans un milieu aussi désertique que celui d’Etosha, a fortiori en fin de saison sèche. Les 2 orages que nous avons observés au cours de ce séjour , l’un de loin lors de notre première sortie dans l’Onguma Nature Reserve, et l’autre de beaucoup plus prés, au cours de notre dernière matinée dans le secteur Namutoni, qui nous a sérieusement trempés et obligés à interrompre le safari, n’étaient que les tout premiers de la saison des pluies. Plusieurs points d’eau persistaient cependant, et nous y avons rencontré 38 oiseaux aquatiques ou apparentés, représentant 20 espèces appartenant à 10 familles. Dans ce qui suit les espèces soulignées sont représentées par une photo. Des photos de la plupart des autres espèces peuvent être visualisées en utilisant l’outil recherche par mot clé du site.

L’ordre le plus représenté fut celui des Charadriiformes, classiques limicoles. Parmi ceux-ci, une famille de 4 Courvites à double collier (famille des Glaréolidés), 1 Œdicnème tachard (Burhinidés), 1 Vanneau armé et 1 Vanneau couronné (Charadriidés, pour ces 2 derniers photos via la recherche par mot clé), 1 Echasse blanche (Récurvirostridé), 1 Chevalier aboyeur et 1 Chevalier cul-blanc (Scolopacidés). Les autres espèces aquatiques comportaient 2 Ardéidés (7 Hérons cendrés et 1 Héron garde-bœufs), 2 Anatidés (8 Canards à bec rouge et 2 Oies d’Egypte), 1 Podicépidé (Grèbe castagneux), 1 Ciconiidé (Marabout d’Afrique), et enfin un Alcédinidé, le très joli Martin-pêcheur huppé (4 adultes). Des photos de la plupart des espèces non soulignées ci-dessus sont accessibles via la recherche par mot clef.

Courvite à double collier adulte      
(Double-banded courser, Rhinoptilus africanus), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Courvite à double collier adulte (Double-banded courser, Rhinoptilus africanus), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Un bel oiseau relativement commun dans les plaines arides des deux tiers Ouest de l'Afrique australe. Ses longues pattes témoignent de son aptitude à la course, qui lui a valu son nom. Celui-ci nous est d'abord apparu seul.
Courvites à double collier (Double-banded coursers, Rhinoptilus africanus), adulte et poussin, Parc National d'Etosha, Namibie.Courvites à double collier (Double-banded coursers, Rhinoptilus africanus), adulte et poussin, Parc National d'Etosha, Namibie. Ce second Courvite était en fait accompagné d'au moins un poussin. A priori pas plus car les femelles de cette espèce ne pondent qu'un seul œuf. On voit ici la mère cherchant sur le sol de quoi nourrir son poussin.
Courvite à double collier   (Double-banded courser, Rhinoptilus africanus), Poussin, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Courvite à double collier (Double-banded courser, Rhinoptilus africanus), Poussin, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Encore plus farouche que ses parents, le poussin Courvite ne s'est montré qu'un instant.
Oedicnème tachard adulte (Spotted thick-knee, Burhinus capensis), Parc National d'Etosha, Namibie, et  Richard toll, Sénégal.Oedicnème tachard adulte (Spotted thick-knee, Burhinus capensis), Parc National d'Etosha, Namibie, et Richard toll, Sénégal. Allure de gros limicole (longueur 43 cm) haut sur pattes, remarquable, comme les autres membres de sa famille par ses grands yeux. Son dessus est constellé de taches brunes arrondies qui lui valent son nom de tachard. Par contre, sur ses ailes pas de barre claire comme chez plusieurs membres de sa famille, dont l'œdicnème criard qu'on peut observer en France.
Canard à bec rouge adulte (Red-billed teal, Anas erythrorynchos), Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie, et Madikwe Game Reserve, Afrique du Sud..Canard à bec rouge adulte (Red-billed teal, Anas erythrorynchos), Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie, et Madikwe Game Reserve, Afrique du Sud.. Un joli canard facilement identifiable par sa calotte noire contrastant avec ses joues claires, et son bec rouge marqué d'une selle noire plus large chez la femelle. Répandu dans toute l'Afrique australe et de l'Est.
Martin-pêcheur huppé (Malachite kingfisher, Alcedo cristata), adulte guettant des proies du haut d’une tige de papyrus, Parc National d'Etosha, Namibie et Marais de Mabamba, Ouganda. Martin-pêcheur huppé (Malachite kingfisher, Alcedo cristata), adulte guettant des proies du haut d’une tige de papyrus, Parc National d'Etosha, Namibie et Marais de Mabamba, Ouganda. Un petit Martin-pêcheur (même taille que celui d'Europe) dont les couleurs spectaculaires font un petit bijou. Répandu dans toute l'Afrique sub-saharienne. Nous en avons vu 4 dans le Parc National d'Etosha.
RAPACES

Nous en avons observé 9 espèces, toutes diurnes, de l’ordre des Accipitriformes et de la famille des Accipitridés. De la plus originale, le Messager sagittaire, aux Vautours Africain et Oricou, en passant par 3 espèces d’Autours (Chanteur, Sombre et Gabar), 2 d’Aigles, le Ravisseur, 4 individus, et le Bateleur des savanes, 5 individus dont un immature, enfin un Gymnogène d’Afrique. Le rapace vu en plus grand nombre fut l’Autour Chanteur (n=12), suivi par le Vautour Africain (n=10), et l’Aigle Ravisseur (n=4).

Messager sagittaire (Secretary bird, Sagittarius serpentarius), adulte déambulant dans le secteur Namutoni du  Parc National d'Etosha, Namibie.Messager sagittaire (Secretary bird, Sagittarius serpentarius), adulte déambulant dans le secteur Namutoni du Parc National d'Etosha, Namibie. L'un des rapaces les plus spectaculaires d'Afrique. Longues pattes et long cou qui pourraient, de loin, le faire confondre avec une Grue. Arpente toute la journée la savane sur le sol de laquelle il trouve la majeure partie de sa pitance, principalement reptiles et petits mammifères qu'il assomme à coups de pattes. Il en reste environ 6000, en Afrique australe.
Autour chanteur adulte (Pale Chanting Goshawk, Melierax canorus), Etosha, secteur de Namutoni, Namibie.Autour chanteur adulte (Pale Chanting Goshawk, Melierax canorus), Etosha, secteur de Namutoni, Namibie. Un rapace de taille moyenne, 48-62 cm, très élégant, et commun en Afrique australe. Nous en avons vu 12 en 3 jours à Etosha! La cire du bec et les pattes rouges sont typiques, comme la pâleur du plumage, la poitrine finement barrée et le croupion blanc.
Autour sombre (Dark Chanting Goshawk, Melierax metabates), Namutoni, Parc National d'Etosha, NamibieAutour sombre (Dark Chanting Goshawk, Melierax metabates), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie Un cousin de l'autour chanteur, beaucoup moins commun. Ici perché sur une branche d'épineux. Nous ne l'avons rencontré qu'une fois à Etosha. Sa cire et ses pattes, sont rouges comme celles de son cousin chanteur, mais sa poitrine n'est pas barrée, et sa teinte générale est cette fois gris foncé, incluant le croupion.
Autour gabar (Gabar goshawk, Micronisus gabar), forme sombre, ou mélanique, Namutoni, Parc National d'Etosha, NamibieAutour gabar (Gabar goshawk, Micronisus gabar), forme sombre, ou mélanique, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie Cet autour est beaucoup plus petit que ses cousins Chanteur et Sombre (28-36 cm). Cire et pattes sont également rouges. Il en existe une forme claire, plus fréquente que la mélanique qui est observée surtout dans les zones arides. Les 3 barres transversales de la queue, visibles sur la photo, sont une caractéristique des 2 formes. C'est un grand amateur d'oisillons d'espèces nichant en colonie, qu'il prélève au nid.
Aigle ravisseur adulte (Tawny eagle, Aquila rapax), probable femelle, Namutoni, Etosha National Park, Namibie.Aigle ravisseur adulte (Tawny eagle, Aquila rapax), probable femelle, Namutoni, Etosha National Park, Namibie. Nous avons observé 4 Ravisseurs, tous à Namutoni. Celui-ci est probablement une femelle selon sa grande taille, le mâle étant plus petit. La position de la tête ne permet pas de bien distinguer une caractéristique de l'espèce, la longueur de la commissure du bec, qui s'étend jusque sous l'œil. Elle dépasse l'œil chez son cousin l'Aigle des steppes. Autres photos de l'espèce via l'Outil Recherche par mot clé.
Aigle ravisseur (Tawny eagle, Aquila rapax), adulte survolant la brousse à la recherche de proies, Namutoni, Parc national d'Etosha, Namibie.Aigle ravisseur (Tawny eagle, Aquila rapax), adulte survolant la brousse à la recherche de proies, Namutoni, Parc national d'Etosha, Namibie. Sur cette photo, un adulte probablement jeune, selon sa couleur claire, survole la savane pour y trouver sa pitance. Autres photos de l'espèce via l'Outil Recherche par mot clé.
Envol d'un Gymnogène d'Afrique (African Harrier-Hawk, Polyboroides typus) dérangé par le passage d'un jeune Aigle Ravisseur, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Envol d'un Gymnogène d'Afrique (African Harrier-Hawk, Polyboroides typus) dérangé par le passage d'un jeune Aigle Ravisseur, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. C'est probablement le survol de cet Aigle Ravisseur qui a déclenché la fuite du Gymnogène, sans quoi il aurait fort bien pu devenir la proie de l'Aigle! On distingue la face jaunâtre du Gymnogène, ses ailes très larges, et la barre blanche transversale caractéristique sur la queue. Autres photos via l'Outil Recherche par Mot Clé.
Bateleur des savanes immature (Bateleur, Terathopius ecaudatus), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Bateleur des savanes immature (Bateleur, Terathopius ecaudatus), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Les 5 Bateleurs des savanes que nous avons observés à Etosha ont tous été vus dans le secteur Namutoni. Celui-ci était le seul immature. Il faut au juvénile 4 mues, soit 6 à 7 ans, pour endosser le magnifique plumage adulte qu'on peut admirer sur la photo d'un couple via l'Outil de Recherche par Mot-Clef. A noter que la queue du juvénile est proportionnellement plus longue que celle de l'adulte chez qui elle est très courte.
Vautours africains (White-backed vulture, Gyps africanus), adultes se préparant à se repaitre d'un animal mort, Namutoni, Etosha, Namibie. Vautours africains (White-backed vulture, Gyps africanus), adultes se préparant à se repaitre d'un animal mort, Namutoni, Etosha, Namibie. Le vautour le plus commun en Afrique, caractérisé par son dos et son croupion blancs qui lui valent son nom anglais. Observé le plus souvent en groupe. Ici perchés prés d'une girafe adulte morte depuis peu d'une cause inconnue.
Portrait d'un Vautour Africain (White-backed vulture, Gyps africanus), adulte perché dans un palmier, Onguma Nature Reserve, Etosha, Kunene, Namibie. Portrait d'un Vautour Africain (White-backed vulture, Gyps africanus), adulte perché dans un palmier, Onguma Nature Reserve, Etosha, Kunene, Namibie. Noter chez cet adulte jeune la face nue et noire, comme le bec, les rayures du plumage et la cape, blanchâtre comme sont le cou, et le bas du dos, qu'on ne voit pas sur la photo pour ce dernier.
Vautour Oricou adulte (Lappet-faced vulture, Torgos tracheliotos), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Vautour Oricou adulte (Lappet-faced vulture, Torgos tracheliotos), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Le second plus grand Vautour d'Afrique, après le Vautour Chassefiente. Espèce menacée. La couleur corne du gros bec et la face ridée et rougeâtre sont caractéristiques. Autres photos de l'espèce via l'Outil Recherche par mot clé.
Vautour oricou (Lappet-faced vulture, Torgos tracheliotos), adulte planant à la recherche d'un cadavre, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Vautour oricou (Lappet-faced vulture, Torgos tracheliotos), adulte planant à la recherche d'un cadavre, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Parait souvent dépenaillé au vol, mais envergure impressionnante (98-115 cm). Domine les autres vautours sur les carcasses des grands mammifères, mais préfère la peau et les tendons aux muscles et autres tissus mous. Autres photos de l'espèce via l'Outil Recherche par mot clé.

PASSEREAUX : Nous en avons observé 25 espèces, représentant 17 familles. Des photos de certaines espèces non soulignées peuvent aussi être visualisées via l’outil recherche par mot clé.
Les familles les plus représentées furent les Hirondelles (Hirundinidés : 41 Hirondelles isabelline et 1 Hirondelle à ventre roux), les Drongos (Dicruridés, 21 Drongos brillant), les Muscicapidés : 13+ Gobemouches de Marico, et 3 Agrobates du Kalahari.

Hirondelle à ventre roux (Red-breasted swallow, Cecropis semirufa), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Hirondelle à ventre roux (Red-breasted swallow, Cecropis semirufa), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Le dessous est franchement rouge chez l'adulte, alors que la gorge et le ventre sont blanchâtre chez le juvénile. Il s'agit d'un migrant intra-africain.
Choucador à épaulettes rouges  (Cape glossy starling, Lamprotornis nitens) apparemment de mauvaise humeur! Namutoni, Etosha, Namibie.Choucador à épaulettes rouges (Cape glossy starling, Lamprotornis nitens) apparemment de mauvaise humeur! Namutoni, Etosha, Namibie. Répandu localement puisque observé au moins 20 fois en 3 jours, dont 17 fois dans le secteur Namutoni. Son plumage brillant, sa queue courte et son iris jaune orangé le distinguent facilement du Choucador de Meves (photo suivante). Les épaulettes rouges sont souvent difficiles à distinguer.
Choucador de Meves adulte (Meves' starling, Lamprotornis mevesii), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Choucador de Meves adulte (Meves' starling, Lamprotornis mevesii), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Nous n'avons vu à Etosha qu'un seul individu de ce choucador déjà observé à Shinde. Il faut dire qu'Etosha se situe à l'extrémité Est de sa répartition. Distinguable du choucador à épaulettes rouges par son plumage peu brillant, ses yeux sombres et sa longue queue.
Gobemouche du Marico adulte (Marico flycatcher, Malaenornis mariquensis), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Gobemouche du Marico adulte (Marico flycatcher, Malaenornis mariquensis), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Un assez gros passereau (18 cm) abondant localement puisque nous l'avons "coché" 13 fois à Etosha, dont 10 dans Namutoni. Facilement repérable car souvent perché haut, bien en évidence. Son dessous blanc le distingue aisément des Gobemouches Pâle et Traquet chez lesquels il est brun.
Gobemouche du Marico juvénile (Marico flycatcher, Melaenornis mariquensis), Onguma Nature Reserve, Etosha, Kunene, Namibie.Gobemouche du Marico juvénile (Marico flycatcher, Melaenornis mariquensis), Onguma Nature Reserve, Etosha, Kunene, Namibie. Parmi de nombreux adultes de l'espèce nous avons remarqué ce juvénile, identifié par les stries brunâtres de sa poitrine et les tâches chamois de son dessus (non visibles sur la photo pour ces dernières).
Agrobate du Kalahari (Kalahari scrub-robin, Cercotrichas paena), couple avec comportement de cour chez le mâle, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Agrobate du Kalahari (Kalahari scrub-robin, Cercotrichas paena), couple avec comportement de cour chez le mâle, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Les agrobates sont des insectivores à bec fin communs dans les buissons des savanes arides. Leur tête est marquée de sourcils et de moustaches claires. Pas de dimorphisme sexuel. On voit ici à droite un mâle poursuivant une femelle tout en exhibant pour la séduire les belles plumes rousses de son croupion et de sa queue.

Également parmi les familles les plus représentées, les Tisserins (Plocéidés) : 4 Mahalis à sourcil blanc, 10+ Républicains sociaux, 10+ Tisserins à tête rousse, et 1 Sporopipe squameux, ainsi que les Alouettes (Alaudidés) : 2 Alouettes à nuque rousse, 3 Alouettes fauve et 4 Alouettes Sabota.

Nids de Républicains sociaux Sociable weaver, Philetairus socius), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie;Nids de Républicains sociaux Sociable weaver, Philetairus socius), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie; Les Républicains sociaux sont de petits passereaux endémiques des zones arides de l'Afrique australe. Ils construisent des nids collectifs occupés toute l'année. Ces nids peuvent atteindre une taille énorme, jusqu'à 4x7m, dont le poids peut briser la branche qui les supporte, ou même l'arbre tout entier .
Républicains sociaux (Sociable weaver, Philetairus socius), adultes contribuant à la construction ou à l'entretien du nid communautaire, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Républicains sociaux (Sociable weaver, Philetairus socius), adultes contribuant à la construction ou à l'entretien du nid communautaire, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Ces énormes nids communautaires peuvent accueillir jusque 500 couples de Républicains, et donc autant de nids individuels agrégés dans l'ensemble communautaire. S'y associent quelques nids d'autres espèces dont des rapaces commensaux comme le Fauconnet d'Afrique et même le Grand-Duc de Verreaux, qui se nourrissent des petits Républicains!
Tisserin à tête rousse, ou à front noir, ou masqué (Southern masked-weaver, Ploceus velatus) mâle nuptial, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Tisserin à tête rousse, ou à front noir, ou masqué (Southern masked-weaver, Ploceus velatus) mâle nuptial, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. Une colonie de cette espèce s'était installée dans un arbre bordant la terrasse de notre hôtel, facilitant leur observation. Le mâle est caractérisé par un dessous jaune, un masque et une gorge noirs, et des yeux rouges. Seule la partie antérieure de la calotte surplombant le masque est véritablement rousse.
Tisserin à tête rousse, ou à front noir, ou masqué (Southern masked-weaver, Ploceus velatus), mâle nuptial de dos, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Tisserin à tête rousse, ou à front noir, ou masqué (Southern masked-weaver, Ploceus velatus), mâle nuptial de dos, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. Ce cliché permet de visualiser le dos du mâle, verdâtre relativement uni, alors qu'il serait tacheté de noir et de jaune chez le Tisserin Gendarme qui lui ressemble. Il rend aussi mieux compte de la coloration de sa calotte. Le jaune de la femelle est plus terne, mais elle a également les yeux rouges.
Nids de Tisserins à tête rousse (Southern masked weaver, Ploceus velatus), Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Nids de Tisserins à tête rousse (Southern masked weaver, Ploceus velatus), Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. Chez cette espèce les nids sont individuels. Leur entrée se situe en dessous. Ce sont les mâles qui les construisent, et comme l'espèce est polygame, chaque mâle en construit plusieurs qu'il fait visiter aux femelles. Ce sont elles qui en choisissent ou non un, en fonction de critères de solidité et de sécurité qu'ils assureront à leur progéniture. C'est aussi selon ce critère qu'elles choisissent leur mâle.
Tisserin à tête rousse (Southern masked-weaver, Ploceus velatus), mâle nuptial posté sous l'entrée de son nid, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Tisserin à tête rousse (Southern masked-weaver, Ploceus velatus), mâle nuptial posté sous l'entrée de son nid, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. Ce mâle communique probablement par cet orifice avec la femelle qui couve dans le nid. Peut-être avant d'aller communiquer de la même façon avec un autre membre de son harem également en train de couver!
Alouette fauve (Fawn-coloured lark, Calendulauda africanoides), Namutoni, Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie.Alouette fauve (Fawn-coloured lark, Calendulauda africanoides), Namutoni, Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie. Une Alouette commune dans les déserts de type Kalahari. Queue longue, plumes du dos brunes avec de larges marges chamois, épais sourcil blanc, gorge et dessous blancs, stries brunes sur la poitrine. Mais n'a pas les stries malaires brunes typiques de l'Alouette Sabota.
Alouette sabota (Sabota lark, Calendulauda sabota), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Alouette sabota (Sabota lark, Calendulauda sabota), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. Plus fortement rayée que l'alouette fauve, particulièrement au niveau de la poitrine. Sourcil blanc impressionnant par son épaisseur et sa longueur, du front à la nuque. Mais le détail le plus caractéristique est la présence de stries malaires (voir outil glossaire), cependant pas toujours faciles à distinguer.
Alouette Sabota chantant (Sabota lark, Calendulauda Sabota), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Alouette Sabota chantant (Sabota lark, Calendulauda Sabota), Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. L'Alouette Sabota est commune dans les savanes arides. Elle chante souvent depuis un perchoir élevé comme le sommet d'un arbre ou d'un poteau électrique.

Nous avons aussi observé 5 Moineaux sud-africains (Passéridés), 2 Bulbuls brunoir (Pycnonotidés), 2 Amarantes du Sénégal (Estrilidés), 1 Cisticole grinçante (Cisticolidés), 1 Corbeau pie (Corvidés), 8 Eurocéphales à couronne blanche, toutes dans l’Onguma Nature Reserve et 1 Pie grièche à poitrine rose (Laniidés). Egalement 3 Pipits Africain (Motacillidés) , 1 Gonolek rouge et noir (Malaconotidés), 1 Souimanga de Mariqua en cours de mue (Nectariidés) et 3 femelles de Veuves royales (Viduidés).

Eurocéphale à couronne blanche (Southern white-crowned shrike, Eurocephalus anguimitens), adulte se toilettant au soleil couchant, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Eurocéphale à couronne blanche (Southern white-crowned shrike, Eurocephalus anguimitens), adulte se toilettant au soleil couchant, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. Un gros oiseau (25 cm), de la famille des Pie-grièches, dont nous avons observé 8 individus dans la seule Onguma Nature Reserve. Identifié par sa calotte blanche contrastant avec sa nuque et son bandeau oculaire brun-foncés.
Pie-grièche à poitrine rose (Lesser grey shrike, Lanius minor), femelle adulte, Namutoni, Parc national d'Etosha, Namibie.Pie-grièche à poitrine rose (Lesser grey shrike, Lanius minor), femelle adulte, Namutoni, Parc national d'Etosha, Namibie. Chez cette espèce, seul le mâle présente une poitrine légèrement rose, et seulement en période nuptiale. Chez la femelle, le masque noir, qui est l'élément le plus évocateur de l'espèce, est moins marqué que chez le mâle. Migrateur paléarctique.
Pipit africain adulte (African pipit, Anthus cinnamoneus), Namutoni, Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie.Pipit africain adulte (African pipit, Anthus cinnamoneus), Namutoni, Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie. Seul Pipit que nous ayons identifié à Etosha. Assez commun en Afrique subsaharienne. Patron de la face bien marqué, mandibule inférieure jaunâtre, poitrine et dos bien rayés, ventre blanchâtre à chamois clair uni, comme les rectrices externes
Gonolek rouge et noir (Crimson-breasted shrike, Laniarius atrococcineus) tenant dans son bec un hyménoptère qu'il vient de capturer, Onguma Nature Reserve, EtoshaGonolek rouge et noir (Crimson-breasted shrike, Laniarius atrococcineus) tenant dans son bec un hyménoptère qu'il vient de capturer, Onguma Nature Reserve, Etosha L'un des plus beaux Gonoleks (Malaconotidés), du fait du contraste entre le rouge cramoisi de leur ventre et le noir lustré de leurs parties supérieures. Cris puissants de type Boubou. Vu une seule fois, à Onguma.
Souimanga de Mariqua (Marico sunbird, Cynniris mariquensis), mâle en cours de mue (plumage de transition),  Namutoni camp, Etosha National Park, Namibie.Souimanga de Mariqua (Marico sunbird, Cynniris mariquensis), mâle en cours de mue (plumage de transition), Namutoni camp, Etosha National Park, Namibie. Pas très beau ce Souimanga, mais parce que cette photo a été prise en période de mue, avec des plumes manquantes, et d'autres seulement en cours de repousse. Hors mue, en phase nuptiale, tête, poitrine et haut du dos sont revêtus d'un vert brillant uni, sous tendu à l'avant par une large barre horizontale rouge brillant.
Veuve royale (Shaft-tailed whydah, Vidua regia), femelle adulte, Etosha National Park, Namibie.Veuve royale (Shaft-tailed whydah, Vidua regia), femelle adulte, Etosha National Park, Namibie. Nous avons observé 3 Veuves royales femelles picorant au bord de la piste lors d'une bourrasque préludant à l'orage qui allait nous tremper. Autant la femelle de cette espèce semble discrète, autant le mâle nuptial est spectaculaire avec son petit bec rouge, sa calotte et son dos noirs, sa poitrine dorée, et sa queue plus longue que le reste de son corps, se terminant en éventail.
AUTRES ESPECES

au nombre de 17, elles représentaient 9 ordres différents et 12 familles.A noter que quelques photos de ce groupe ayant été égarées (dont celles des Tourterelle du Cap, du Coliou quiriva et des Guêpiers à queue d’aronde), elles ont été remplacées par des photos personnelles de la même espèce prises sur d’autres sites.

De l’ordre des Galliformes, 3 Francolins huppés et 4 Francolins à bec rouge.
De celui des Ptérocliformes (Gangas), 3 Gangas bibande.
En ce qui concerne les Colombiformes (Pigeons et Tourterelles), nous avons vu tant de tourterelles (68+) que, accaparés par l’identification des nombreuses autres espèces d’oiseaux et de mammifères, nous avons renoncé à préciser l’espèce de la plupart de ces tourterelles, à l’exception de 13 Tourterelles du Cap.

De l’ordre des Coliiformes (Colious), nous avons observé 1 Coliou quiriva. De celui des Coraciiformes, 1 Rollier varié et 2 Guêpiers à queue d’aronde.

Francolins huppés adultes (Crested francolin, Dendroperdrix sephaena), Onguma Nature Reserve, limite Est du Parc National d'Etosha, Namibie.Francolins huppés adultes (Crested francolin, Dendroperdrix sephaena), Onguma Nature Reserve, limite Est du Parc National d'Etosha, Namibie. Un Galliforme, c'est à dire apparenté aux faisans. Oiseau grégaire évoluant dans des biotopes plutôt arides. Généralement proche de la végétation sous laquelle il se réfugie en cas d'alerte. Non menacé.
Ganga bibande (Double-banded sandgrouse, Pterocles bicinctus), femelle adulte, Réserve privée d'Onguma, Namibie.Ganga bibande (Double-banded sandgrouse, Pterocles bicinctus), femelle adulte, Réserve privée d'Onguma, Namibie. Chez cette espèce le mâle est plus facile à identifier grâce à son front blanc barré d'une épaisse ligne noire. Notez le mimétisme de la femelle dans la végétation sèche. Comme les autres gangas, fréquente des milieux arides.
Tourterelle du Cap (Cape turtle-dove, Streptopelia capicola), ETOSHA, Namibie, et Kgalagadi Transfrontier Park, Kalahari, Northern Cape, Afrique du sud.Tourterelle du Cap (Cape turtle-dove, Streptopelia capicola), ETOSHA, Namibie, et Kgalagadi Transfrontier Park, Kalahari, Northern Cape, Afrique du sud. Une tourterelle à (demi) collier, trés ressemblante à notre Tourterelle turque, bien qu'un peu plus petite. Abondante dans toute l'Afrique australe et l'Afrique de l'Est, elle préfère les zones ouvertes.
Coliou_quiriva (Red-faced mousebird, Urocolius indicus), Namutoni, Etosha National Park, Namibia, et Chief_Camp, Botswana. Coliou_quiriva (Red-faced mousebird, Urocolius indicus), Namutoni, Etosha National Park, Namibia, et Chief_Camp, Botswana. Les Colious sont de petits oiseaux endémiques de l'Afrique pourvus d'une petite huppe et d'une longue queue rigide, 2 critères qui facilitent leur identification. Ils se nourrissent de produits végétaux dont la digestion est favorisée par des bactéries internes et par la chaleur produite par l'exposition au soleil de leur abdomen après leur repas.
Rollier varié adulte (Purple roller, Coracias naevius), Onguma Nature Reserve, Etosha, Kunene, Namibie.Rollier varié adulte (Purple roller, Coracias naevius), Onguma Nature Reserve, Etosha, Kunene, Namibie. Un gros rollier (35 à 40 cm de longueur), avec un grand sourcil blanchâtre et un dessous lilas rayé de blanc.
Guêpiers à queue d'aronde (Swallow-tailed Bee-eater, Merops hirondineus), couple adulte, Etosha National Park, Namibie. et Kgalagadi Transfrontier Park, Kalahari, Afrique du sud. Guêpiers à queue d'aronde (Swallow-tailed Bee-eater, Merops hirondineus), couple adulte, Etosha National Park, Namibie. et Kgalagadi Transfrontier Park, Kalahari, Afrique du sud. Un joli guêpier caractérisé par sa longue queue bleue et fourchue, lui ayant valu ses noms Français et Anglais "à queue d'aronde ou d'hirondelle".

De l’ordre des Bucérotiformes (Calaos), nous avons vu 14 Calaos d’Afrique du Sud avec leur bec rouge, 4 Calaos leucomèle (à bec jaune) et 10 Calaos à bec noir (pour ces 2 dernières espèces, voir des photos via l’outil recherche par mot clef). De l’ordre des Otidiformes (Outardes) nous avons vu 6 Outardes à miroir blanc, 3 Outardes houpette, et 15 Outardes Kori. Ont encore été vus 1 Perroquet de Meyer (Psittacidés) et 29 Touracos Concolore (Musophagidés)). Pour ces 2 espèces photos disponibles via l’outil recherche par mot clef).

Calao d'Afrique du Sud (Southern red-billed hornbill, Tockus rufirostris), Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie.Calao d'Afrique du Sud (Southern red-billed hornbill, Tockus rufirostris), Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie. Un Calao relativement petit (38 à 45 cm de longueur), à bec rouge plutôt court, qui ressemble beaucoup au Calao de Damara (photo via la recherche par mot clef). S'en distingue par les yeux clairs et non sombres, les plumes faciales rayées de brun et non toutes blanches, et les couvertures alaires tachetées de blanc et alors qu'elles sont brunes chez le Damara.
Outarde à miroir blanc (Northern Black Korhaan, Afrotis afraoides), mâle adulte, Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie.Outarde à miroir blanc (Northern Black Korhaan, Afrotis afraoides), mâle adulte, Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie. Le mâle de cette espèce est un très beau "Korhaan", pour employer la terminologie Sud-Africaine de cette famille d'oiseaux. Sa tête et son cou noirs sont mis en valeur par la tâche blanche qui orne ses joues, tandis que son bec rouge attire aussi l'attention.
Outarde houpette (Red-crested  Korhan, Lophotis ruficrista), mâle adulte déambulant dans une savane aride, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Outarde houpette (Red-crested Korhan, Lophotis ruficrista), mâle adulte déambulant dans une savane aride, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. Relativement petite outarde (48-50 cm) à ventre noir dans les 2 sexes. Le mâle a un cou gris (brun chez la femelle) et une crète rouge qui n'est visible qu'au cours de sa parade nuptiale. Espèce observée 3 fois, dans la seule Onguma Reserve.
Outarde houpette (Red-crested Korhaan, Afrotis afraoides), gros plan d'un mâle adulte, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie.Outarde houpette (Red-crested Korhaan, Afrotis afraoides), gros plan d'un mâle adulte, Onguma Nature Reserve, Etosha, Namibie. La huppe rouge qui vaut à l'espèce son nom anglais de "red-crested" n'apparait pas sur ce gros plan. Elle n'est en fait visible qu'au cours de la spectaculaire parade du mâle. Celui-ci jaillit du sol comme un boulet de canon, monte en chandelle, puis se laisse tomber comme une pierre auprès de la femelle qu'il espère ainsi subjuguer.
Outarde Kori (Kori bustard, Ardeotis kori), probable femelle, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie.Outarde Kori (Kori bustard, Ardeotis kori), probable femelle, Namutoni, Parc National d'Etosha, Namibie. La plus grande des outardes. Elle mesure 110 à 140 cm de longueur, et pèse 4,5 à 18 kg. Les mâles sont beaucoup plus grands et lourds que les femelles. Vol lourd et laborieux du fait de son poids, .
Outarde Kori (Kori bustard, Ardeotis Kori), jeune adulte Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie.Outarde Kori (Kori bustard, Ardeotis Kori), jeune adulte Parc National d'Etosha, Kunene, Namibie. Ce très bel oiseau est devenu rare en dehors des milieux protégés comme les Parcs et Réserves où il peut rester localement abondant. Souvent majestueux, tout spécialement en ce qui concerne les mâles.